Déménagement de la cuve SVOM

Le moyen d’essais SVOM/Eclairs – une cuve instrumentée de 3 tonnes – a été déménagé du CNES à l’IRAP le 26 juin 2023. Il a nécessité la préparation du hall blanc pour accueillir cette cuve d’environ 6 m3. L’équipe PIME a été fortement sollicitée avec l’équipe SVOM/Eclairs.

Le moyen d’essais (cuve vide/thermique instrumentée de 6 m3) de la caméra de l’instrument ECLAIRs  a été déménagé du CNES vers le hall blanc de l’IRAP ce lundi 26 Juin 2023. Cet ensemble de moyens de tests a nécessité le  transport de plus de 5 tonnes de matériel. L’équipe projet de l’IRAP, le pôle PIME ainsi que le CNES ont préparé cette opération très délicate depuis presque un an. En effet, la cuve a été déplacée sous vide primaire avec l’instrument (modèle EIC) à l’intérieur. Au final, toutes les opérations, très spectaculaires, se sont déroulées nominalement sans encombres. La cuve a été installée dans le hall blanc à l’IRAP et devrait être à nouveau opérationnelle rapidement. Dans un premier temps, elle servira au projet SVOM pour accompagner la mission durant le vol. Ensuite, l’ensemble de ses moyens de tests seront mis à la disposition du laboratoire. Enfin, nous tenons à remercier toutes les personnes qui se sont fortement investies dans cette opération et en particulier Eric qui a mené l’affaire de main de maître !
L’équipe projet ECLAIRs, l’équipe PIME

Installation de la cuve instrumentée dans la salle blanche de l’IRAP

Plus d'actualités

Le rayonnement des étoiles massives sculpte les systèmes planétaires

Comment se forme un système planétaire tel que le système solaire ? Pour le comprendre, des scientifiques du CNRS au sein d’une équipe de recherche internationale1 ont étudié une pouponnière d’étoiles, […]

Service Web CDPP 3DView pour les observations de rayons X synthétiques SMILE SXI

La mission SMILE (Solar Wind Magnetosphere Ionosphere Link Explorer) est une mission conjointe de l’Agence spatiale européenne (ESA) et de l’Académie des sciences chinoise (CAS). SMILE étudiera la réponse dynamique […]

Le télescope James Webb assiste en direct à la destruction d’un océan terrestre tous les mois

Une équipe internationale impliquant pour la partie française des scientifiques (1) de l’Université Paris-Saclay, de l’université Toulouse III – Paul Sabatier, du laboratoire commun INCLASS (IAS/ACRI-ST), de l’Observatoire de Paris-PSL, […]

Rechercher