Rencontre entre astronomes amateurs et planétologues au Pic du Midi – les planètes en tenues de soirée de gala !

Dans le cadre du programme Horizon 2020, l’infrastructure de recherche Europlanet 2020 développe un nouveau Virtual Access Service, dédié à la météorologie spatiale planétaire (“Planetary Space Weather Services”, PSWS) qui étend les concepts de météorologie spatiale et de surveillance de l’Espace aux autres planètes du Système Solaire et aux sondes qui les explorent.

PSWS (planetaryspaceweather-europlanet.irap.omp.eu/) développe 12 services qui couvrent 4 domaines différents – 1) Prédiction, 2) Détection, 3) Modélisation, 4) Alertes. Plusieurs des outils et services de PSWS sont développés en particulier au service des astronomes amateurs leur permettant par exemple de détecter les impacts de bolides dans l’atmosphère des planètes géantes, les flashs lunaires, ou encore les détachements de queue cométaires parmi d’autres événements cosmiques. Ces événements, souvent détectés par les astronomes amateurs en premier lieu, font ensuite l’objet de campagnes de suivi et d’observation dédiées au moyen de télescopes sol et spatiaux professionnels en étroite relation entre scientifiques et amateurs.

L’IRAP a organisé les 17-19 juillet 2018 un atelier de travail au Pic du Midi portant sur les «Outils et Services pour les Observations Planétaires et l’Analyse d’Image obtenue par les Amateurs» au cours duquel les outils et services de PSWS ont été présentés et utilisés sur des bases de données d’imagerie planétaire amateurs ( http://planetaryspaceweather-europlanet.irap.omp.eu/workshops.html). Des campagnes d’observations planétaires dédiées ont été menées par les astronomes amateurs durant l’atelier de travail. Au programme : impacts lunaires, tempête de poussière globale à la surface de Mars ainsi que la dynamique atmosphérique des planètes géantes, Jupiter et Saturne. Les images obtenues durant l’atelier sont actuellement traitées par les amateurs et seront archivées dans le domaine public à travers la base de données Planetary Virtual Observatory Laboratory (PVOL, http://pvol2.ehu.eus/pvol2/).

Participants à l’atelier Europlanet au Pic du Midi, sur la terrasse et devant la coupole du télescope de 1m. Crédit : Tony Cook (University of Aberystwyth). Image de Mars obtenue le 19 juillet 2018 au Pic du Midi avec un télescope Schmidt-Cassegrain de 35.6cm et un filtre RGB (après traitement). Crédit : Marc Delcroix / Emil Kraaikamp / Manos Kardasis / Europlanet RI.

Contact IRAP

  • Nicolas André (CNRS), organisateur de l’atelier et responsable des activités de météorologie spatiale planétaire pour l’infrastructure de recherche Europlanet H2020,  nicolas.andre@irap.omp.eu

Plus d'actualités

Le rayonnement des étoiles massives sculpte les systèmes planétaires

Comment se forme un système planétaire tel que le système solaire ? Pour le comprendre, des scientifiques du CNRS au sein d’une équipe de recherche internationale1 ont étudié une pouponnière d’étoiles, […]

Service Web CDPP 3DView pour les observations de rayons X synthétiques SMILE SXI

La mission SMILE (Solar Wind Magnetosphere Ionosphere Link Explorer) est une mission conjointe de l’Agence spatiale européenne (ESA) et de l’Académie des sciences chinoise (CAS). SMILE étudiera la réponse dynamique […]

Le télescope James Webb assiste en direct à la destruction d’un océan terrestre tous les mois

Une équipe internationale impliquant pour la partie française des scientifiques (1) de l’Université Paris-Saclay, de l’université Toulouse III – Paul Sabatier, du laboratoire commun INCLASS (IAS/ACRI-ST), de l’Observatoire de Paris-PSL, […]

Rechercher