IRAP > Actualités > Avec le tir de JUNO, l’IRAP s’étend jusqu’à Jupiter !

Avec le tir de JUNO, l’IRAP s’étend jusqu’à Jupiter !

16/09/2011

Le 5 Aout 2011, la sonde JUNO a été lancée en direction de Jupiter. Elle atteindra son objectif en 2016, 21 ans après la sonde Galileo, pour effectuer plus d’une trentaine d’orbites polaires autours de la plus massive de nos planètes. L’IRAP a contribué à la construction de trois spectromètres à particules, destinés à la caractérisation des populations de particules peuplant l’environnement Jovien (expérience JADE). Les objectifs principaux de la mission sont la détermination de la structure interne de la planète, avec des implications quant à sa formation, la dynamique des différentes strates atmosphériques, l’origine du champ magnétique, les phénomènes polaires, y compris la génération des aurores polaires. C’est sur ce dernier aspect - structure et dynamique des zones polaires de la magnétosphère jovienne - que travaillera plus particulièrement l’équipe de l’IRAP, avec au programme : (1) la compréhension des phénomènes d’accélération de particules le long du champ magnétique et des processus de génération d’ondes électromagnétiques associées, remarquablement efficaces à Jupiter, (2) l’analyse du couplage magnétique entre le disque de plasma équatorial, en rotation rapide, et les pôles de Jupiter. De manière anecdotique mais peut-être signe des temps, JUNO sera la première mission qui travaillera aussi loin avec comme seule source d’énergie le flux solaire, l’amélioration considérable du rendement des cellules photovoltaïques (plus de 50% de gain depuis l’époque de la sonde Galileo) lui permettant en effet de se passer de générateur à radioisotope (RTG).

Les 3 exemplaires de JADE-E. La contribution IRAP concerne la partie ‘haute’ de l’instrument (tête de mesure) avec, en particulier, la fabrication de l’optique électrostatique permettant la sélection en vitesse et énergie des particules.

Contact : Philippe.LouarnSPAMFILTER@cesr.fr

Afficher le pied de page