Réseau Accélérométrique Permanent (RAP)

Groupe thématique : DIP
Responsable scientifique : Marie Calvet
Responsable technique : Hélène Pauchet
Equipe technique : Frank Grimaud et Sébastien Benahmed
OSU Principal : Observatoire des Sciences de l’Univers de Grenoble

Sites web dédiés :
RAP

Le RAP est un service d’observation labellisé par l’INSU au sein de l’ Infrastructure de Recherche RESIF (Réseau Sismologique et Géodésique Français).

Il a pour objectif d’améliorer notre connaissance des mouvements forts du sol en cas de séisme pouvant affecter le territoire français (métropole et départements d’outre-mer).
Le RAP rassemble les différents acteurs impliqués dans l’analyse de l’aléa et du risque sismique en France.

Missions

Contrairement aux stations sismologiques du réseau de surveillance sismique des Pyrénées (RSSP), installées dans des sites très calmes pour pouvoir détecter les faibles secousses sismiques, les stations accélérométriques de l’OMP sont placées au cœur des villes et sont dévolues à l’étude des mouvements forts. Une des missions du Réseau Accélérométrique Permanent est de fournir à la communauté scientifique et technique (chercheurs et ingénieurs) les données permettant de comprendre les phénomènes relatifs au mouvement du sol lors de séismes (amplitude, non-linéarité, liquéfaction, …) afin de mieux appréhender l’aléa sismique et de façon plus générale le risque sismique en France.

Implication de l’IRAP

Le RAP possède 160 stations accélérométriques sur l’ensemble du territoire français, métropolitain et outre-mer.
L’OMP/IRAP opèrent 13 stations accélérométriques du RAP situées dans les principales villes des Pyrénées.
Trois des stations du RAP sont co-localisées avec des stations sismologiques large-bande du réseau RLBP. Le RAP est également doté d’instrumentations spécifiques dans des bâtiments dont la tour de l’Ophite à Lourdes.

Partenaires

Les principaux soutiens du RAP sont l’INSU-CNRS et le MTES.
Le RAP est constitué d’un partenariat entre plusieurs acteurs impliqués dans l’analyse de l’aléa et du risque sismique en France.
Ce partenariat, datant de 1995, a permis de créer le RAP comme un outil à la fois scientifique et opérationnel.
Les responsabilités sont réparties entre tous les partenaires.

OSU Partenaires : OSUG | OMP | EOST | OPGC | OCA | IPGP | OSUNA
Autres partenaires : IFSTTAR | BRGM | IRSN | CEA | UBO | CEREMA | BCSF | CG Martinique | IRD

Rechercher