Découverte d’un système extrasolaire comprenant une sous-Neptune froide

Depuis la première découverte en 1995 d’une planète autour d’une étoile autre que le Soleil, plus de 5000 exoplanètes ont été détectées. Cependant, les planètes petites et légères en orbite loin de leur étoile restent rares et particulièrement difficiles à détecter. C’est la découverte d’une telle planète qui est annoncée aujourd’hui, autour de l’étoile HD88986. Ce type de détections mènera à celle de planètes jumelles de la Terre autour d’étoiles semblables au Soleil.

L’étude, menée par une équipe internationale dans laquelle le CNRS Terre & Univers  est impliqué, repose sur des observations menées avec le spectroscope de haute précision SOPHIE à l’Observatoire de Haute-Provence. Elle utilise également des données des satellites observatoires TESS, CHEOPS et GAIA, ou du télescope Keck à Hawaii. Au final, plus de 25 ans d’observations sont combinées dans cette étude.

Le système HD88986 comprend tout d’abord une sous-Neptune froide. Elle a la période orbitale la plus longue (146 jours) parmi les petites exoplanètes connues avec des mesures précises de masse. Elle est seulement 17 fois plus massive et deux fois plus grosse que la Terre, et offre des perspectives intéressantes pour l’étude de son atmosphère. Ce système comprend également un compagnon massif et plus lointain, sur une orbite bien au-delà de celle de la sous-Neptune. L’ensemble constitue est un cas particulièrement intéressant pour mieux comprendre la formation et l’évolution des planètes.

Spectroscope SOPHIE, installé au télescope de 193 cm de l’Observatoire de Haute-Provence. Cet instrument de haute précision a permis la détection d’une sous-Neptune froide autour de l’étoile HD88986. © OSU Pytheas, CNRS, AMU

Laboratoires CNRS impliqués

  • Institut d’astrophysique de Paris (IAP). Tutelles : CNRS / Sorbonne Université
  • Laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM – OSU Pythéas). Tutelles : CNRS / CNES / AMU
  • Laboratoire J-L Lagrange (LAGRANGE – OCA). Tutelles : CNRS / OCA / Univ. Côte d’Azur
  • Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique (LESIA – Obs Paris). Tutelles : CNRS / Observatoire de Paris – PSL / Sorbonne Univ. / Univ. Paris Cité
  • Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble (IPAG – OSUG). Tutelles : CNRS / UGA
  • Institut de Recherche en Astrophysique et planétologie (IRAP – OMP). Tutelles : CNRS / CNES / Univ.Toulouse III Paul Sabatier
  • Laboratoire inter-universitaire des systèmes atmosphèriques (LISA – IPSL). Tutelles : CNRS / UPEC / Univ. Paris Cité
  • Observatoire de Haute-Provence

Ressources complémentaires

Contact IRAP

  • Claire Moutou, claire.moutou@irap.omp.eu

Plus d'actualités

Service Web CDPP 3DView pour les observations de rayons X synthétiques SMILE SXI

La mission SMILE (Solar Wind Magnetosphere Ionosphere Link Explorer) est une mission conjointe de l’Agence spatiale européenne (ESA) et de l’Académie des sciences chinoise (CAS). SMILE étudiera la réponse dynamique […]

Perseverance : 3 ans d’aventures martiennes

Il y a 3 ans, le 18 février 2021, le rover Perseverance de la NASA se posait dans le cratère Jezero, sur la planète Mars. Les équipes de la mission […]

De nouveaux indices pour comprendre des mystérieux signaux radio provenant de l’espace lointain

Grâce à deux télescopes à rayons X de la NASA, une équipe internationale de scientifiques, impliquant à Toulouse l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP/OMP – CNES/CNRS/UT3), a pu […]

Rechercher