Succès du premier vol sous ballon du télescope PILOT du CNES dans le ciel canadien

Succès du premier vol  sous ballon  du  télescope PILOT du CNES dans le ciel canadien

Lundi 21 septembre, le projet PILOT du CNES a accompli sa mission dans le ciel de Timmins, au Canada. Les équipements à son bord ont pu mesurer la polarisation du rayonnement submillimétrique émis par les poussières qui baignent notre galaxie, la Voie Lactée, pour en cartographier le champ magnétique et analyser son rôle dans le cycle de la matière.

Le ballon stratosphérique de 800 000 m3 du CNES et sa charge utile scientifique de plus d’une tonne, du jamais vu depuis 25 ans pour les ballons du CNES, ont décollé de Timmins à 21h (heure locale) dimanche 20 septembre pour atteindre l’altitude visée (environ 39 500 mètres) après environ 3 heures de montée. Les mesures prévues ont immédiatement débuté. Pendant 24 heures, grâce à la combinaison du pointage contrôlé de la nacelle autour de son crochet de suspension et de différentes positions en élévation du télescope, une grande partie du disque galactique, cette traînée blanche visible à l’oeil nu lors d’une nuit sans nuage et sans lune, a été cartographiée.

Lundi vers minuit, conformément aux prévisions et au plan de vol établi, les ingénieurs du CNES ont commandé la descente du ballon, avant de déclencher la séparation de la nacelle. Celle-ci a terminé sa descente sous parachute et a été récupérée au sol avec l’aide des services canadiens.

Dès le début du vol, les scientifiques présents sur place ont commencé à exploiter les données reçues. Lorsque les effets instrumentaux, méticuleusement étalonnés en laboratoire au préalable, auront été soustraits aux données de vol, la carte la plus précise de la polarisation du rayonnement galactique jamais réalisée sera établie. L’enjeu est la cartographie du champ magnétique de notre galaxie, et l’analyse de son rôle dans le cycle de la matière, entre nuages de poussières et formation des étoiles et des planètes. Au-delà, ces mesures seront précieuses pour extraire la contribution galactique dans les futures études de polarisation du fond diffus cosmologique.

PILOT est un projet développé par le CNES en collaboration avec des laboratoires du CNRS (l’IRAP et l’IAS), de l’Université Toulouse 3 Paul Sabatier, de l’Université Paris Sud 11 et du CEA, avec des contributions de l’Université La Sapienza de Rome et de l’Université de Cardiff, sous la direction scientifique de Jean-Philippe Bernard de l’IRAP.

Ressources complémentaires

Contact IRAP

  • Jean-Philippe Bernard, Jean-Philippe.Bernard@irap.omp.eu

application/pdf ComPresse_CNES.pdf 182,50 kB

Auteur : [entrer nom prenom de l’auteur]

Date : 22/09/20152015/09/22

Plus d'actualités

Actualités

Néo-Narval, un nouvel instrument au sommet du Pic du Midi

Les exoplanètes ont le vent en poupe ! En témoigne le prix Nobel de physique 2019 attribué aux suisses Michel Mayor et Didier Queloz pour leur découverte de la première […]

13.10.2020

Actualités

Les astronomes agissent pour sensibiliser au changement climatique

Le journal Nature Astronomy a publié le jeudi 10 septembre 2020 une série d’articles écrits par des astronomes sur les relations entre la recherche en astronomie et la crise climatique. […]

07.10.2020

Actualités

Livraison du DPIX au CNES, les yeux de la caméra ECLAIRs

Le plan de détection DPIX a été livré au CNES par l’IRAP, après plusieurs années de développement qui ont vu se succéder les étapes de réalisations complexes et les tests, […]

24.09.2020

Rechercher