25 nov 2011 : Lancement de MSL-CHEMCAM

ChemCam en action

Le CNES, l’agence spatiale française, en partenariat avec le CNRS et les Universités, contribue à la mission américaine MSL qui doit atterrir sur Mars en 2012. MSL doit déterminer si la région explorée a connu un jour des conditions favorables à l’apparition de la vie. Elle devrait décoller vers Mars le 25 novembre 2011 à 16h25 (heure française) depuis Cape Canaveral en Floride sur un lanceur Atlas V541. La fenêtre de tir s’étend du 25 novembre au 18 décembre.

La mission MSL est sous la responsabilité du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA. Son enjeu est de déposer le Rover Curiosity, véhicule mobile équipé de 10 instruments scientifiques, sur le sol de Mars après environ 9 mois de voyage, puis explorer et analyser le cratère Gale afin de déterminer si les conditions propices au développement de la vie sur la planète rouge ont été un jour réunies. Véritable mission de tous les records, ce sont en tout 85 kg de matériel scientifique qui sont embarqués sur un véhicule de 900 kg – 10 fois plus de science qu’à bord des missions Spirit et Opportunity qui ont engrangé de nombreux records et résultats depuis 2004. MSL est prévu pour fonctionner une année martienne, soit environ 2 années terrestres.

Pour le CNES et ses partenaires, l’implication française est double : participer à la conception et la réalisation technique de 2 des 10 instruments embarqués, ChemCam et SAM, ainsi qu’aux opérations à la surface de Mars en temps réel. L’agence spatiale française assure la maitrise d’ouvrage de la contribution française à MSL. Scientifiques et ingénieurs piloteront ensemble ChemCam et SAM, en particulier depuis un centre de mission basé au centre du CNES à Toulouse, le FIMOC.

L’instrument ChemCam analysera par spectrométrie la lumière d’un plasma issu d’un tir laser sur des roches martiennes situées entre 2 et 7 mètres autour du Rover. Il est placé sous la responsabilité scientifique du Los Alamos National Laboratory (LANL) au Nouveau Mexique/USA et la coresponsabilité de l’IRAP à l’Observatoire Midi-Pyrénées à Toulouse.

La suite instrumentale SAM réalisera des analyses des roches, du sol et de l’atmosphère afin de rechercher les composés chimiques liés au carbone, y compris le méthane, et associés à la vie. Elle est placée sous la responsabilité du centre NASA Goddard Space Flight Center (GSFC) au Maryland/USA. Le LATMOS et le LISA (IPSL, Paris) ont fourni le chromatographe en phase gazeuse (SAM-GC), l’un des 3 instruments de la suite SAM, et en assurent la coresponsabilité scientifique.

Pour plus d’informations concernant la mission MSL-CHEMCAM et les partenaires, veuillez consulter le communiqué (en français) et le dossier (en anglais) de presse :

Communique de Presse.doc 582,50 kB

 

Date : 22/11/20112011/11/22

Plus d'actualités

Actualités

Néo-Narval, un nouvel instrument au sommet du Pic du Midi

Les exoplanètes ont le vent en poupe ! En témoigne le prix Nobel de physique 2019 attribué aux suisses Michel Mayor et Didier Queloz pour leur découverte de la première […]

13.10.2020

Actualités

Les astronomes agissent pour sensibiliser au changement climatique

Le journal Nature Astronomy a publié le jeudi 10 septembre 2020 une série d’articles écrits par des astronomes sur les relations entre la recherche en astronomie et la crise climatique. […]

07.10.2020

Actualités

Livraison du DPIX au CNES, les yeux de la caméra ECLAIRs

Le plan de détection DPIX a été livré au CNES par l’IRAP, après plusieurs années de développement qui ont vu se succéder les étapes de réalisations complexes et les tests, […]

24.09.2020

Rechercher