IRAP > La recherche > Groupes Thématiques > Signal-Images en Sciences de l'Univers

La recherche

Signal-Images en Sciences de l'Univers

Responsable : Yannick Deville - Adjoint : Eric Anterrieu

L'axe pluridisciplinaire Signal-Images en Sciences de l'Univers (SISU) regroupe des astronomes, des ingénieurs et des (enseignants-)chercheurs autour de thèmes de recherche liés au traitement du signal et des images en Sciences de l'Univers, avec une implication dans le domaine du développement instrumental.

bispectre

Pour chacun des thèmes mis en avant, les aspects méthodologiques sont développés dans un but d'application en Sciences de l'Univers et bénéficient d’étroites collaborations avec les autres équipes du laboratoire ou de l' Observatoire Midi-Pyrénées. Les thèmes forts étudiés se répartissent ainsi :

  • formation des images
  • modélisation et analyse des signaux et images
  • séparation aveugle de sources
  • déconvolution et reconstruction d'images

Ces thèmes de recherche, ancrés dans la communauté STIC (Sciences et Technologie de l'Information et de la Communication) mais développés dans un laboratoire d'astrophysique et de planétologie, nous amènent naturellement à nous investir dans des projets instrumentaux en Sciences de l'Univers. Ainsi, par exemple :

  • Grâce à notre implication dans le projet SMOS (Soil Moisture and Ocean Salinity), interférométrie pour l'observation de la Terre, nous sommes aujourd'hui reconnus par l'ESA en tant qu'ESL (Expert Support Laboratory) sur les questions de reconstruction d'images et de calibration de l'instrument. 
  • Nous sommes également impliqués dans le traitement de données pour le projet de spectro-imageur MUSE issu d'un consortium de 7 laboratoires européens (dont l'IRAP). En partenariat avec 3 autres laboratoires français (CRAL-Lyon, OCA-Nice, LSIIT-Strasbourg), nous sommes actifs au sein du projet ANR DAHLIA sur le traitement de données hyperspectrales en général, et MUSE en particulier. 
  • Enfin, nous sommes initiateurs du projet Fresnel soutenu par le CNES et du RTRA STAE. L'objectif à long terme est une mission spatiale visant l'étude à haute résolution et haut contraste (dynamique) de l'univers en ultra-violet. La mission sera composée de deux vaisseaux légers volant en formation au point de Lagrange L2 Terre-Soleil à l'horizon 2025-2030, intégrant une fine grille de Fresnel de 6 à 10 m de diamètre. Une communauté de chercheurs s'est à présent formée autour des applications astrophysiques du concept de grille de Fresnel. Plus d'infos sur le projet Fresnel en cliquant sur ce lien.
smos
spectre
wavelet
fresnel
Afficher le pied de page