La recherche

Communiqués de Presse

Ci-dessous figurent quelques-uns des communiqués de presse relatifs aux travaux réalisés par les membres du groupe PS2E :

21 juin 2017 : Adoption de la mission PLATO par l'ESA

image_plato

La proposition de mission spatiale PLATO - Planetary Transits and Oscillations of stars - a pour objectif la découverte de planètes rocheuses autour d’étoiles proches, semblables à notre Soleil. Sélectionnée par l’ESA en 2014, la mission a été adoptée lors d'une réunion du Comité du Programme Scientifique de l'ESA qui s'est tenue le 21 juin 2017.  Cette adoption clôt la phase d’étude et donne le feu vert à la phase de réalisation de la mission. Par suite, dans les prochains mois, un appel d’offre va être lancé pour la fourniture de la plate-forme spatiale sur laquelle seront placés les télescopes. Lire le Communiqué de Presse ...

6 octobre 2016 : 61 Cyg A : Première observation d’un cycle magnétique de type solaire

CygA

Les astronomes se demandent depuis longtemps si les caractéristiques du Soleil en font un objet particulier, ou bien juste une étoile typique parmi tant d’autres. Après neuf années d’observations intensives, une équipe de scientifiques, dont des chercheurs de l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (CNRS/Université Paul Sabatier), vient de découvrir la toute première étoile dont le champ magnétique varie comme celui du Soleil : avec une inversion de la polarité lorsque l'activité de l'étoile est à son maximum, et avec une géométrie magnétique qui se simplifie à l’approche du minimum. Cette découverte importante pour la physique stellaire permettra également d’améliorer la modélisation des processus à l’œuvre dans le Soleil, et de mieux comprendre les effets de son activité magnétique sur la Terre comme sur nos différentes technologies. L'étoile étudiée, 61 Cyg A, se situe à quelque onze années-lumière de la Terre, ce qui en fait l'une des plus proches voisines du Soleil. Ces résultats montrent que son champ magnétique devient nettement plus complexe avant chaque inversion, ouvrant ainsi la voie à de nouveaux progrès dans la modélisation des processus à l’œuvre dans le Soleil. Ce résultat est publié en ligne le 6 octobre 2016 dans Astronomy & Astrophysics. Lire le Communiqué de Presse ...

20 juin 2016 : La jeune géante qui s’est fait une place au soleil

La-jeune-geante-qui-s-est-fait-une-place-au-soleil_articleimage

Depuis 20 ans, les planètes géantes qu’on nomme Jupiters chauds défient les astronomes. Comment ces astres atteignent-ils des orbites 100 fois plus serrées que celle de Jupiter autour du Soleil ? Une équipe internationale vient d’annoncer la découverte d’un très jeune Jupiter chaud au voisinage immédiat d’un soleil d’à peine 2 millions d’années - l’équivalent stellaire d’un nourrisson d’une semaine. Cette toute première preuve que les Jupiters chauds apparaissent dès les origines constitue un progrès majeur dans notre compréhension de la formation et de l’évolution des systèmes planétaires. Lire l'article de presse ...

21 avril 2016 : Diffusion du champ magnétique par les familles de granules à la surface du soleil

movie6

Le réseau magnétique qui couvre la surface du Soleil et dont l'échelle caractéristique est de l’ordre de 20 000 à 30 000 km est généralement décrit comme étant relié à l’échelle «supergranulaire». Malgré une cinquantaine d’années d’efforts pour associer cette supergranulation à une échelle convective, aucune preuve tangible n’a pu être fournie en ce sens. Une nouvelle approche de ce phénomène vient d’être proposée par une équipe de l’IRAP et du LESIA avec une collaboratrice de la Lockheed Martin (Palo Alto-USA). Lire le Communiqué de Presse ...

16 mars 2016 : Un Soleil jeune montre qu’un champ magnétique a été un ingrédient critique au développement de la vie sur Terre

cfa-004-sun_earth_illH

Il y a un presque quatre milliards d'années, la vie faisait son apparition sur Terre. La vie est apparue parce que notre planète réunissait les conditions favorables : une surface rocheuse, de l'eau à l'état liquide, et une atmosphère protectrice. Mais si la vie a pu se développer, c'est aussi grâce à un autre ingrédient indispensable : la protection d'un bouclier magnétique. Une nouvelle étude de l'étoile kappa Ceti, analogue au Soleil jeune, montre que la présence d'un champ magnétique est cruciale pour que la vie puisse potentiellement se développer sur une planète, en la mettant à l’abri des colères de sa jeune étoile. Lire le Communiqué de Presse ...

9 septembre 2015 : Des Jupiters chauds autour des bébé-étoiles ?

2015-September-Hot-Jupiters-courting-baby-stars_fancybox

Détectés pour la première fois il y a 20 ans, les Jupiters chauds restent aujourd’hui des objets énigmatiques. Ces corps célestes sont des planètes géantes similaires à Jupiter, mais dont l’orbite est 20 fois plus resserrée que celle de la Terre autour du Soleil. En utilisant le spectropolarimètre ESPaDOnS équipant le Télescope Canada-France-Hawaii (TCFH) au sommet du Maunakea, un volcan endormi de la grande île d’Hawaii, une équipe internationale d’astrophysiciens menée par JF Donati (CNRS/INSU, Université Paul Sabatier de Toulouse, OMP, IRAP) vient de montrer que les Jupiters chauds pourraient ne mettre que quelques millions d’années à se former - une durée relative d’à peine une semaine si l’on ramène la longévité d’une étoile comme le Soleil à celle des hommes. Cette découverte, publiée dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society (MNRAS), devrait nous aider à mieux comprendre comment les systèmes planétaires - qu’ils soient similaires ou différents du système solaire, se forment et évoluent au cours de leur existence. Lire le Communiqué de Presse ...

17 juin 2015 : Meilleure preuve observationnelle de l'existence d'une première génération d'étoiles dans l'Univers

eso1524a

Des astronomes ont découvert, au moyen du Très Grand Télescope de l'ESO, la galaxie de loin la plus lumineuse de l'Univers jeune ainsi que des preuves solides de l'existence de la première génération d'étoiles en son sein. Ces objets massifs, brillants, récemment encore considérés comme purement théoriques, sont à l'origine de la création des tous premiers éléments lourds qui entrent dans la composition des étoiles qui nous entourent aujourd'hui, de leurs cortèges de planètes et de la vie telle que nous la connaissons. La galaxie nouvellement découverte, baptisée CR7, est trois fois plus brillante que la galaxie lointaine la plus lumineuse cataloguée à ce jour. Lire le Communiqué de Presse ...

8 mai 2015 : Détection de taches sur la surface de l’étoile de masse intermédiaire Vega

vega2

Pour la première fois une équipe internationale de scientifiques a pu mettre en évidence l’existence de taches sur la surface de l’étoile de masse intermédiaire Vega. Ce résultat inattendu amène de nouvelles contraintes importantes sur l’évolution stellaire des étoiles de masse intermédiaire et plus particulièrement les mécanismes de génération de leurs champs magnétiques et ouvre une fenêtre vers des informations auparavant inaccessibles. Ces travaux impliquent des laboratoires français : l’institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP – CNRS/Université Paul Sabatier Toulouse III) qui a mené les recherches et l’institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble (IPAG – CNRS/Université Joseph Fourier). Ils sont publiés dans la revue Astronomie et Astrophysique du 6 mai 2015.  Lire le communiqué de presse ...

7 janvier 2014 : Première détection d’un champ magnétique à la surface d’une étoile de type Mira

actu-mira

Une équipe internationale d’astronomes, dont des chercheurs de l’IRAP (CNRS / Université Paul Sabatier-Toulouse III) a détecté pour la première fois un champ magnétique à la surface d'une étoile de type Mira, l'étoile χ Cygni (dans la constellation du Cygne). Ces résultats, obtenus avec des observations réalisées au Pic du Midi, démontrent pour la première fois l’existence d’un champ magnétique à la surface de ces étoiles géantes pulsantes et apportent un éclairage nouveau sur l'importante perte de masse que connaissent ces étoiles en fin de vie. Ces travaux sont publiés le 7 janvier 2014 dans la revue Astronomy & Astrophysics.  Lire le Communiqué de Presse ...

5 novembre 2013 : SPIRou : un nouvel instrument pour découvrir des exoTerres et étudier la naissance des étoiles et des planètes

actu-spirou1

Le Télescope Canada-France-Hawaii (CFHT)[1] vient de confirmer sa participation au financement de l’instrument SPIRou (ou SpectroPolarimètre InfraRouge). Les missions de cet instrument seront la détection des exoTerres habitables autour d’étoiles naines rouges, ainsi que l’étude de la naissance des étoiles et des planètes. Pour détecter et étudier ces objets, SPIRou est composé d’un spectropolarimètre[2] combiné à un vélocimètre de haute précision optimisé pour la détection par la méthode des vitesses radiales[3]. SPIRou est un projet international piloté par la France. Lire le Communiqué de Presse ...

23 octobre 2013 : Le CFHT fera construire l'instrument SPIROU proposé par l'IRAP-OMP

spirou

Ce 23 octobre 2013, le CFHT (Canada-France-Hawaï Telescope) annonce son soutien à la construction de l'instrument SPIRou : "CFHT will collaboratively develop the high-resolution near-IR spectro-polarimeter SPIRou as a Guest Instrument. Support will be primarily in the form of providing key components with a total value of approximately $2,000,000."

23 octobre 2013 : Le destin des systèmes planétaires

G29-38_Debris_disk

Que deviennent les systèmes planétaires à la mort de leur étoile? Des indices peuvent être trouvés dans l'étude de certaines naines blanches. Un excès de rayonnement infrarouge et la présence d'éléments lourds dans leur spectre prouvent l'existence de disques de débris planétaires autour de ces étoiles. Des petits corps inclus dans ces disques sont détruits par effet de marée lorsque leur orbite s'approche de la naine blanche. La matière résultant de leur désintégration produit le rayonnement infrarouge observé et son accrétion par l'étoile explique la présence d'éléments lourds à sa surface. Lire le Communiqué de Presse ...

25 juin 2013 : Mission accomplie pour le satellite CoRoT

actu_corot

Après une mission deux fois plus longue que prévu, le satellite CoRoT du CNES, capable d’écouter la musique des étoiles et de chasser les exoplanètes, va être mis à la retraite. Retour sur un bilan scientifique remarquable, qui a permis de passer de l’ère de la détection des exoplanètes à celle de leur étude détaillée, et qui a ouvert une fenêtre sur l'intérieur des étoiles. Lire le Communiqué de Presse ...

10 janvier 2012 : Plus d'une planète par étoile dans la Voie Lactée

pse2

Une planète au moins par étoile : c’est le résultat auquel est parvenue une étude présentée par une collaboration internationale d’astronomes. L’analyse statistique, menée par un chercheur de l’Institut d’Astrophysique de Paris (1), a mis en oeuvre une méthode d’observation basée sur l’effet de microlentille gravitationnelle pour mesurer l’abondance des planètes extrasolaires. A partir de six ans d’observations, durant lesquelles plusieurs millions d’étoiles de la Voie Lactée ont été traquées pour détecter plus de trois mille effets de microlentille, les chercheurs ont établi que le nombre de planètes gravitant autour d’autres étoiles que le Soleil était au moins égal au nombre d’étoiles. Les planètes de faible masse (super-Terres et Neptunes, entre 5 et 30 fois la masse de la Terre) seraient également environ sept fois plus abondantes que les planètes géantes de type Jupiter (318 fois la Terre). Ce résultat laisse espérer que de nombreuses planètes cousines de la Terre pourraient exister en nombre et être découvertes dans les années à venir. Cette étude est publiée dans la revue Nature du 12 Janvier 2012. Lire le Communiqué de Presse ...

Afficher le pied de page