IRAP > Emploi et Formation > Page des doctorants > Les doctorants de l'IRAP > Détails sur les thèses > Thèses 2014 > Photoévaporation des disques protoplanétaires par les photons UV d'étoiles massives proches : observation de proplyds et modélisation

Emploi et Formation

Photoévaporation des disques protoplanétaires par les photons UV d'étoiles massives proches : observation de proplyds et modélisation

Doctorant : Jason CHAMPION

Directrice : Christine JOBLIN

Début thèse : octobre 2014

Groupe thématique : MICMAC

Les disques protoplanétaires représentent les embryons des systèmes planétaires. Lors de leur évolution, ils perdent de la masse par photoévaporation, un mécanisme qui résulte du chauffage intense de la surface par des photons énergétiques. Parfois, à proximité d’étoiles massives, la photoévaporation peut être si puissante que la formation planétaire risque d'être avortée. Pour comprendre ce qu’il se passe, des observations de disques apparemment fortement photoévaporés, nommés ”proplyds”, ont été analysées. Ces disques sont si fortement chauffés qu’ils perdent de la masse à des taux mortels. Dans le but de prédire leur futur, une simulation numérique a été développée. Elle permet de laisser le disque évolué dans ses conditions actuelles. Il en ressort que, si la partie externe disparait rapidement, la partie interne du disque, protégé par son champ gravitationnel, peut survivre suffisamment longtemps pour que la formation planétaire arrive à terme et donne naissance à un système planétaire.

Afficher le pied de page